Compte Rendu – L’Association des familles de victimes reçus par 3 Ministères

     Lundi 15 janvier 2017, l’association des familles de victimes du lait contaminé aux salmonelles, représentée par Quentin Guillemain, son président et Inaya Sego, sa vice-présidente ont été reçus à 9h à Bercy par M. Bruno Le Maire, ministre de l’économie et des finances et Mme Agnès Buzyn, Ministre de la santé et des solidarités puis à 19h par M. le directeur général de l’alimentation et de l’agriculture à la demande du Ministre M. Stephane Travert.

Ces rendez vous ont permis aux familles de rappeler leurs positions qui n’ont pas varier depuis désormais plusieurs semaines que ce « scandale » a commencé : la recherche de la vérité sur ce qui s’est passé au fil des mois du déroulement de cette affaire. Des questions précises ont été posées : d’où vient cette salmonelle présente dans l’usine ? Qu’à fait l’Etat pour assurer aux familles que la sécurité sanitaire et alimentaire soit assurée en la matière ? Quels contrôles ont pu être effectués ? Quel soutien de aux familles concernées ?

Il nous a été indiqué que des réponses écrites nous seraient transmises dans les plus brefs délais. La Ministre Mme Buzyn nous a assuré du suivi de toutes les familles avec des enfants malades par Santé publique France et la Direction générale de la Santé du ministère. Nous lui avons rappelé la nécessité de poser un diagnostic clair et précis sur l’ensemble des enfants malades présentant les symptômes d’une salmonellose et de donner des directives aux professionnels de santé en la matière. L’association a rappelé et insisté sur le fait que beaucoup d’enfants ont été et sont toujours malades et qu’il était plus que nécessaire d’être prudents sur les chiffres en la matière. Nous avons dis que nous restions disposés à partager les éléments en notre possession en la matière.

Nous avons également rappelé à M. le Maire la nécessité de faire le nécessaire afin que plus aucun produit de ce type ne puisse circuler, y compris sur internet.
M. Le Maire nous à assuré « l’irréprochabilité » de l’État dans cette affaire. Nous avons rappelé les zones d’ombre qui nous inquiétait et que selon nous c’était tous les acteurs qui avaient failli bien que Lactalis soit à l’origine du problème. Nous avons rappelé l’existence d’une pétition avec plus de 72.000 signataires en moins de 20 jours (change.org/laitcontamine) demandant la transparence des contrôles et autocontroles dans le cadre de la production de produits infantiles. Le Ministre nous a indiqué avoir fourni à la justice l’ensemble des pièces à sa disposition concernant cette affaire.

Concernant la rencontre avec le Ministère de l’alimentation et de l’agriculture, nous avons senti une écoute et une attention particulièrement appuyée aux familles. Dans un rendez vous de plus de 2h, le Ministère a pris soin de répondre à beaucoup de questions posées.
Dans l’objectif d’une transparence la plus grande possible, nous avons demandé la transmission de tous les contrôles de l’Etat sur l’usine de Craon. Le ministère nous a indiqué n’avoir jamais eu d’information avant le 1er décembre de présence de salmonelles dans l’usine. Cette rencontre a également été l’occasion d’entendre une prise de conscience sur la nécessaire évolution de la règlementation des contrôles de l’État et des méthodes utilisées pour les réaliser. De la même manière, il nous a été indiqué qu’un retour d’expérience était en cours dans le ministère sur la situation actuelle. L’association a rappelé l’importance de connaitre la genèse de cette affaire et la tracabilité complète des produits concernés afin qu’ils ne puissent plus être distribués et consommés.

L’association est satisfaite d’avoir enfin pu disposer d’interlocuteurs autres que la seule justice dans cette affaire et qu’enfin une prise de conscience de l’Etat puisse apparaitre sur ce scandale sanitaire que nous évoquons depuis des semaines. Il est désormais plus que temps que la transparence soit de mise et que l’ensemble des rapports administratifs, résultats de contrôles et d’autocontrôles puissent être rendus publics afin que les zones d’ombres sur la responsabilité de l’Etat soient levées.
Il est urgent de faire la lumière sur les causes de la contamination et les actions qui ont suivies

Un contact a été pris hier avec Lactalis afin d’être recus par le PDG pour obtenir des réponses à nos questions et des excuses renouvelées aux familles concernées.

 

 

Questions de l’Association des familles de victimes du lait contaminé aux salmonelles

Suivez-nous et partagez nos actualités :