Communiqué de presse – Ouverture du site www.victimeslactalis.fr / Perquisition et Canard Enchainé

     L’Association des Familles de Victimes du Lait Contaminé aux Salmonelles annonce ce Mercredi 17 Janvier 2018, l’ouverture de son site internet qui aura pour objectifs:

  • Relayer les dernières informations
  • Créer de la solidarité entre les familles ayant été victimes du lait contaminé
  • Aider ces familles à retrouver rapidement les conseils et les produits concernés 
  • Rejoindre  l’Association
  • Soutenir notre action avec la possibilité d’un don sur gofundme.com/lactalis ou d’une signature pour la pétition sur change.org/laitcontamine
  • Communiquer aux familles les démarches pour agir en justice

     Réaction à l’émission Cash Investigation d’hier mardi 16 janvier (lien): « M. Nallet renouvelle les excuses du groupe Lactalis mais ne reconnaît aucune responsabilité de son entreprise. Des excuses sans reconnaître une part de responsabilité ne valent rien. Toujours aucune explication sur les questions pourtant essentielles : quels sont les produits réellement concernés ? Quand commence l’histoire ? 2005 ou 2017 ? ». « L’émission pointe par ailleurs l’omerta et l’impunité qui règne sur ce groupe avec des conflits d’intérêts à tous les niveaux qui lui permettent de s’affranchir de la loi en permanence » réagit Quentin Guillemain, Président de l’association des familles.

     M. Guillemain ajoute « Il semblerait, selon le Point, qu’une perquisition soit en cours chez Lactalis (lien), peut être saurons nous enfin la vérité sur toute cette affaire après cette perquisition« . L’article du Canard Enchaine de ce jour démontre l’étendue des responsabilités à tous les niveaux dans cette histoire. « Nous découvrons que Lactalis aurait continué à vendre des produits aux grandes enseignes malgré l’interdiction. Il va falloir là aussi que nous sachions comment cela aurait pu être possible. Ces éléments sont extrêmement graves et nous interrogent sur la localisation des millions de produits qui ont pu être distribués« 

Suivez-nous et partagez nos actualités :