20 Minutes : Pourquoi ?

« On se demande vraiment ce qui a pu se passer »

Pour l’instant, le groupe n’a donné aucune explication précise sur l’origine du problème. Dans un communiqué publié ce jeudi, Lactalis évoque « une contamination dispersée » qui se serait installée dans l’usine après des travaux réalisés début 2017. Des traces de salmonelles ont ensuite été détectées à deux reprises – août et novembre – sur du carrelage et sur « du petit matériel de nettoyage »… mais jamais dans les lots de laits.

Deux plaintes déposées

« Dans le domaine de la microbiologie on n’est pas à l’abri d’un accident, poursuit Choreh Farrokh, responsable sécurité sanitaire du Cniel, l’interprofession de la filière laitière. Le lait est un produit très fragile, et c’est pour ça qu’il y a une réglementation très stricte. La dernière « épidémie » de salmonelle dans des produits laitiers remonte à 1995. Dans le cas de Lactalis, on pourrait presque dire qu’il s’agit d’un mauvais concours de circonstances ».

En attendant de plus amples explications, le groupe Lactalis devra sans doute bientôt répondre aux questions de la justice. L’association UFC-Que Choisir et le père d’un bébé de trois mois ayant consommé du lait contaminé ont en effet décidé de porter plainte contre l’entreprise, notamment pour « tromperie » et « mise en danger de la vie d’autrui ».

Lire l’article complet…

Suivez-nous et partagez nos actualités :

Sébastien

Sébastien est le créateur et le webmaster de ce site.