CP – Nouvelle révélation – Lactalis a écoulé 8000 tonnes de produits non retirés du marché et potentiellement contaminées

Suite à la transmission par la Préfecture de Mayenne de nombreux documents relatifs à la situation de l’usine Célia de Craon appartenant au groupe Lactalis, l’association des familles victimes du lait contaminé aux salmonelles (AFVLCS) a fait de nouvelles découvertes pour le moins inquiétantes que l’industriel a tenté de dissimulé au public.
 
Comme l’indique un article à paraître demain dans le Canard Enchaine, alors que tous les produits infantiles fabriqués à l’usine de Craon depuis avril 2017 ont été retirés et rappelés de la vente, suspectés d’être contaminés aux salmonelles, la poudre de lait fabriquée dans la même usine à la même période et destinée aux préparations industrielles (glaces, pâtisseries etc) à été écoulée sans encombre et sans que quiconque chez LACTALIS ne vienne à s’interroger sur sa salubrité.
 
« Fabriquée dans les mêmes tours de séchage, cette poudre de lait ne peut pourtant pas être vierge de tout soupçon de contamination. » réagit avec stupéfaction Quentin Guillemain, Président de l’association.
« Pourquoi les services de l’Etat se sont ils limités aux produits infantiles ? Pourquoi Lactalis n’a t’il pas procédé comme pour les produits infantiles aux retrait/rappels de ces produits potentiellement contaminés aux salmonelles ?
Les enjeux économiques ont ils une nouvelle fois primés sur les enjeux de sécurité sanitaire des aliments ? » s’interroge t’il.
 
 » Une enquête indépendante doit faire la lumière sur ces nouveaux éléments : il y avait il une contamination de cette poudre de lait? Cette contamination a t’elle été dissimulée et par qui? Autant de questions auxquelles des réponses doivent impérativement être données » a indiqué Me Jade Dousselin, l’Avocate de l’Association.
 
Les autorités, sûrement trop occupées à éteindre l’incendie sur les produits infantiles, ont ainsi laissé écouler, en faisant preuve à tout le moins d’une abstention coupable avec le groupe LACTALIS, plus de 8000 tonnes de produits potentiellement contaminés considérant celles ci comme « trop peu » contaminées pour poser un problème sanitaire.
 
Les documents remis à l’association par le préfet révèlent également que de nombreuses salmonelles ont été détectées dans l’environnement de l’usine et dans les produits en 2017 avant même le 1er décembre. Ils confirment également des contaminations de l’usine entre 2005 et 2017, mettant à mal l’explication donnée pour la dissémination de la bactérie par le groupe en affirmant que des travaux dans l’usine en février 2017 auraient permis la libération des salmonelles.
 
Ces éléments auraient dû conduire l’entreprise Lactalis à stopper la production et rappeler les produits fabriqués dans l’attente d’une nettoyage en profondeur de l’usine. Une nouvelle fois Lactalis démontre son irresponsabilité et son mépris vis à vis des consommateurs et de leur santé. 
 
Ces éléments révèlent une nouvelle fois toute l’étendue de la culpabilité du géant laitier. 
Suivez-nous et partagez nos actualités :