Le Monde – Quand Lactalis publiait ses comptes… il y a un an, en Italie

La non-publication des comptes de Lactalis reste au cœur des débats autour du géant laitier. La question a encore été abordée, mercredi 24 janvier, au Sénat comme à l’Assemblée nationale. Pourtant, il y a un an, quasiment jour pour jour, Lactalis avait déposé ses comptes. Mais en… italien. Un exercice obligé, qui avait échappé à nombre d’observateurs.

En effet, en février 2017, l’entreprise de Laval (Mayenne) lançait une nouvelle offre publique d’achat (OPA) sur l’italien Parmalat. L’enjeu pour le flibustier : 2,26 % du capital. Une paille pour le numéro un mondial des produits laitiers. Mais, en réalité, une poutre. Car ces quelques pourcents étaient nécessaires pour atteindre le seuil fatidique des 90 %, nécessaire pour pouvoir retirer la proie italienne de la cote. Un enjeu de taille pour l’entreprise dirigée par Emmanuel Besnier, un dirigeant qui n’a pas l’habitude de rendre des comptes. Encore moins d’en publier.

Suivez-nous et partagez nos actualités :