Le Parisien – Une ouvrière de Lactalis : «Ça devait arriver»

Mélodie*, intérimaire dans l’usine de Craon, où des lots de lait infantile ont été contaminés par des salmonelles, dénonce des problèmes d’hygiène.

On l’appellera Mélodie*. Cette jeune femme, qui ne travaille plus aujourd’hui chez Lactalis, a été intérimaire pendant plusieurs mois, en 2016, dans l’usine de Craon (Mayenne) où elle gagnait jusqu’à « 1 200 € net en trois semaines ». « Ici, dès qu’on cherche un boulot, on frappe à la porte de l’entreprise », raconte-t-elle. Depuis fin décembre, des traces de salmonelle retrouvées dans l’usine ont intoxiqué 38 nourrissons, provoquant un scandale inédit. La même bactérie avait déjà été décelée sur le site en 2005 alors que le groupe laitier n’en était pas propriétaire et elle est réapparue après des travaux début 2017.

Lire l’article complet…

Suivez-nous et partagez nos actualités :