France Bleu – Salmonelle : quelle part de responsabilité pour Lactalis et les producteurs ?

Après les soupçons de contamination aux bactéries salmonelles d’une vingtaine de bébés de moins de six mois dans huit régions de France, Lactalis vient d’envoyer des échantillons à des laboratoires pour les faire analyser. Depuis vendredi soir, douze lots de lait infantile, en poudre sous trois marques, ont été retirés du marché. Alors à qui la faute ? Y’a-t-il eu un problème sanitaire sur le site de transformation à Craon (l’usine Celia appartenant au groupe Lactalis) ?

Jean-Michel Yvard ne veut accuser personne. Le président de l’Organisation de Producteurs Lactalis Grand Ouest estime qu’il convient de n’accuser personne dans ce dossier, en ajoutant: « Le lait véhicule des bactéries naturellement. Un lait contient des germes, qui sont traitées au niveau des usines et évalués aussi car lors des analyses d’échantillons sur chaque collecte, on évalue la contamination du lait » explique ce producteur. « Sa contamination peut avoir lieu pendant la production mais aussi pendant la transformation. La contamination peut se faire à différentes étapes de la filière ou à un autre moment. On ne pourra jamais obtenir un protocole qui garantisse zéro défaut. Aujourd’hui, il ne faut pas tomber dans l’excès même si je comprends l’inquiétude des parents. Le risque zéro d’incidents n’existe pas » affirme Jean-Michel Yvard.

 

Lire l’article complet…

Suivez-nous et partagez nos actualités :