Salmonelles : Apres Modilac, Lactalis rappelle à son tour l’un de ses laits infantiles

Lactalis a rappelé l’un de ses laits infantiles provenant du même fabriquant espagnol que la société Modilac, responsable de 4 cas de salmonelle chez des bébés français.

 

Lire l’intégralité de l’article : https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/28113-Salmonelles-Lactalis-rappelle-tour-l-un-laits-infantiles

 

Alors que la société Modilac a annoncé le rappel de produits infantiles à base de protéines de riz fabriqués en Espagne, suite à la découverte de quatre cas de salmonellechez des bébés français, Lactalis a également annoncé le rappel de l’un de ses laits infantiles provenant du même fournisseur par mesure de prévention. « Le rappel concerne 16.300 boîtes de lait Picot AR vendues exclusivement en pharmacie, depuis le 29 novembre 2018 », précise le groupe. « Nous appliquons ici un principe de précaution maximum et précisons (…) qu’aucune alerte sanitaire n’a été signalée sur cette référence Picot AR et que tous les contrôles sont conformes ».

« Quand cela s’arrêtera-t-il ? »

Quatre cas de salmonelle –Salmonella poona– ont en effet été détectés dans des selles de bébés. « Ces nourrissons vont aujourd’hui mieux et sont tous sortis d’hospitalisation. Trois autres cas sont en cours d’investigation », a précisé la Direction générale de la santé et la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). Au total, plus de 416 000 boîtes représentant 19 références sont concernées par le rappel de la société Modilac. Un numéro vert a été mis en place pour plus d’informations : 0 800 800 970.

« J’apprends à l’instant le retrait de la vente du lait Picot AR de Lactalis fabrique sur le même site que le lait Modilac en Espagne. J’en reste bouche bée. Jusqu’où cela ira-t-il ? Quand cela s’arrêtera-t-il ? », a réagi Quentin Guillemain, président de l’association des familles victimes du lait contaminé (AFVLCS), sur Twitter.

Quentin Guillemain@qguillemain

J’apprends à l’instant le retrait de la vente du lait de fabrique sur le même site que le lait en Espagne.
J’en reste bouche bée.
Jusqu’où cela ira t’il ? Quand cela s’arrêtera t’il ?

Ce scandale sanitaire fait en effet suite au rappel massif de produits infantiles opéré par Lactalis depuis 2017, suite à la contamination de 53 nourrissons par la après avoir bu du lait sorti de l’usine de Craon. Près de 300 plaintes ont été déposées. Après neuf mois d’enquête préliminaire, le pôle santé publique du parquet de Paris a décidé d’ouvrir une information judiciaire contre X pour « tromperie sur les qualités substantielles des marchandises », « blessures involontaires ayant entraîné une incapacité de travail inférieure ou égale à trois mois » et « inexécution par un exploitant du secteur alimentaire de procédures de retrait ou de rappel d’un produit préjudiciable à la santé ».

Les dangers d’une infection par les salmonelles

L’infection par des bactéries du genre Salmonellose se manifeste par une gastro-entérite, parfois aigüe, qui se résout généralement spontanément en quelques jours. Toutefois, les conséquences peuvent être graves chez certaines populations sensibles, notamment les personnes atteintes de malnutrition, souffrant de certaines maladies (achlorhydrie, hypochlorhydrie ou maladie néoplasique), sous traitement contre l’acidité gastrique, ou encore sous antibiothérapie à large spectre.

Enfin, chez les nourrissons ainsi que chez les personnes au système immunitaire affaibli (maladie auto immune, immunosuppressive, traitement médical immunosuppresseur, etc.), une infection par les salmonelles peut devenir très grave, voire mortelle. « On parle de 53 nourrissons contaminés, mais ce chiffre ne correspond pas à la réalité », nous expliquait Quentin Guillemain dans une interview. « Il faut y ajouter tous ceux qui n’ont pas fait de réaction, tous ceux qui n’ont pas fait d’analyse, tous ceux dont les parents n’ont pas porté plainte parce que cela coûte de l’argent… Pour moi, tous les nourrissons qui ont ingéré du lait infantile contaminé aux salmonelles sont des victimes de Lactalis. On parle donc de centaines d’enfants ».

Suivez-nous et partagez nos actualités :