Il existe une grande variété de fromages. Si vous voulez profiter de leurs saveurs et de leurs fraîcheurs, vous devriez bien les conserver. Cela passe notamment par un bon emballage et une bonne température de conservation. Lorsqu’ils ne sont pas bien conservés, ils peuvent rapidement devenir un danger pour vous. Voici quelques-uns des risques qu’ils présentent !

La listériose

Les principaux risques sanitaires d’un formage mal conservé sont liés à une mauvaise température de conservation. Lorsque le fromage n’est pas conservé à bonne température, il y a un développement de bactéries nuisibles. L’une des plus importantes d’entre elles est la listeria monocytogène, responsable de la listériose.

Elle est inoffensive chez une grande majorité des gens. Si l’organisme est immunocompétent, la consommation du fromage infecté ne provoquera que des diarrhées sans aucune autre complication. Au pire, la listériose se manifeste par de la fièvre ou une gastro-entérite chez les personnes en bonne santé. Toutefois, elle peut être dangereuse pour les femmes enceintes, les personnes âgées et aussi, les personnes fragiles.

La listériose chez les femmes enceintes

La listériose peut être très sévère, spécialement pour le fœtus. La listériose se manifeste au début par des symptômes banals. La femme enceinte souffrira alors d’une gastro-entérite ou d'une grippe. Cela peut provoquer par la suite un avortement ou un accouchement prématuré qui se solde quelques fois par le décès de l’enfant.

En effet, la bactérie se développe dans le cerveau ou le placenta. Cela limite fortement les chances de survie du bébé. La listeria monocytogène y provoque des infections graves qui évoluent en infection généralisée du sang. Le bébé souffre alors de détresse respiratoire lorsqu’il survit à l’accouchement.

La listériose chez les personnes âgées et fragiles

Les formes graves de listériose s’observent chez les personnes avec des défenses immunitaires fragilisées ou insuffisantes. Il s’agit de celles qui sont immuno diabétiques, diabétiques insulinodépendantes ou qui souffrent d’un cancer. Les jeunes enfants et les personnes âgées peuvent également souffrir de cette forme grave.

La listériose chez ces personnes commence par une fièvre plus ou moins élevée qui est suivie de maux de tête. Elle peut aussi provoquer des troubles digestifs comme les nausées, les diarrhées, les vomissements, etc. L’organisme ne parvient pas à éliminer la bactérie, alors il apparaît alors une septicémie ou une méningite.

Heureusement, elle peut se soigner par des antibiotiques. Il suffit souvent d’une association d’ampicilline et de gentamicine pour l’éliminer. Pour plus d’efficacité, il faut tout de même que le traitement soit initié assez tôt.

La salmonellose

La salmonellose est due à une infection à des bactéries du type Salmonella. Elle se manifeste par de la fièvre et des troubles gastro-intestinaux. Ces symptômes sont cependant inoffensifs. En effet, ils disparaissent spontanément au bout de quelques jours. Toutefois, la salmonellose peut être grave chez les jeunes enfants, les personnes fragiles et les femmes enceintes.

Des conséquences plus graves peuvent se présenter chez les personnes atteintes de malnutrition ou présentant un système immunitaire faible. Il est question ici de celles qui souffrent de certaines maladies comme :

  • l’achlorhydrie ;
  • l’hypochlorhydrie ;
  • ou des personnes prenant un traitement contre l’acidité gastrique.

Les personnes qui sont sous un traitement antibiotique à large spectre risquent également d’en souffrir.

Chez celles-là, l’infection de salmonelle peut s’avérer très grave, et même, mortelle. Ces complications peuvent être des abcès ou une pneumonie. Elles peuvent également provoquer une déshydratation sévère. Dans ce cas, la personne atteinte nécessite alors une hospitalisation.

Une infection à E. coli entérohémorragiques (EHEC)

Quelques bactéries sont suffisantes pour enclencher une infection à E. coli entérohémorragiques dans votre organisme. Elles colonisent le tube digestif de la personne contaminée et y libèrent des toxines. Cela provoque des lésions vasculaires dans l’intestin, le rein ou au niveau du cerveau. Cela explique les manifestations cliniques ainsi que les complications rénales ou neurologiques.

Cette infection se manifeste principalement par des douleurs abdominales et des vomissements. Chez les jeunes enfants, elle peut évoluer en un syndrome hémolytique et urémique qui se manifeste par une grande fatigue et de la pâleur. Ils auront également des convulsions, une urine de couleur foncée et en faible quantité.

Pour éviter tout cela, vous devriez conserver votre fromage dans de bonnes conditions. Maintenez-le aux environs de + 4 ° C. Lorsque vous consommez le fromage, ne conservez pas les restes au réfrigérateur plus de trois jours. Aussi, respectez les dates de péremption sur les emballages.