FranceInfo – Lactalis : un juge d’instruction va enquêter sur l’affaire du lait contaminé

Une information judiciaire contre X a été ouverte par le parquet de Paris mardi, dans l’affaire Lactalis. « Une excellente nouvelle », selon le président de l’Association des familles des victimes du lait contaminé.

 

Le parquet de Paris annonce, mardi 9 octobre, l’ouverture d’une information judiciaire dans l’affaire Lactalis. Un juge d’instruction va donc enquêter sur la contamination de laits infantiles par des salmonelles. Le pôle santé publique du parquet de Paris a ouvert une information judiciaire contre X pour « tromperie sur les qualités substantielles des marchandises »« inexécution par exploitant du secteur alimentaire de procédure de retrait ou de rappel d’un produit préjudiciable à la santé » et « blessures involontaires ayant entraîné une incapacité inférieure ou égale à trois mois ».

« Une excellente nouvelle »

Quentin Guillemain, le président de l’Association des familles des victimes du lait contaminé (AFVLCS) a salué « une excellente nouvelle » dans un communiqué : « Les familles de victimes se sont battues sans relâche pour que la transparence soit faite et que la justice soit rendue dans ce dossier. Dès l’origine, les familles sont les moteurs de cette affaire et le resteront. Maintenant, nous allons être attentifs au contenu de ce dossier. » Dans ce même communiqué, l’avocate de l’association, Me Jade Dousselin indique qu’elle va « demander au juge d’instruction d’être entendus rapidement, afin d’avoir accès aux éléments du dossier ».

53 nourrissons intoxiqués

Le scandale Lactalis a débuté en septembre 2017. Au total, 53 nourrissons ont été intoxiqués, mais après plusieurs semaines de crise, le groupe a décidé d’investir 10 millions d’euros pour sécuriser la production et donner toutes les garanties aux autorités et aux consommateurs. Tous ont consommé du lait premier âge Lactalis, essentiellement de marque Milumel ou Picot, fabriqué dans l’usine de Craon en Mayenne. L’usine avait stoppé sa production durant six mois. Plus de 300 plaintes ont été déposées.

Suivez-nous et partagez nos actualités :