Le Monde : D’autres laits…

Contactées par l’AFP, la direction de Lactalis et la DGCCRF (répression des fraudes) ont déclaré samedi 16 décembre que cinq lots qui ne figuraient pas dans la liste du 10 décembre avaient été rajoutés par la suite, confirmant une information rendue publique par un père de famille qui va lancer une association de familles de victimes.

Quentin Guillemain, père d’une petite fille de 3 mois, qui consommait un des laits concernés par le rappel mais n’est pas tombée malade, déclare avoir découvert l’existence de ces cinq lots « via un document de l’ordre des pharmaciens transmis par une mère et comportant cinq références qui ne figuraient pas dans les listes mises à disposition par Bercy et Lactalis ».

« Le grand public n’était pas informé du danger potentiel de ces cinq lots, ce qui est inquiétant et désastreux en termes d’information », déplore-t-il, ajoutant qu’il comptait déposer plainte lundi auprès du parquet de Paris pour mise en danger de la vie d’autrui et non-assistance à personne en danger contre Lactalis et la pharmacie où il a acheté le lait.

Il s’agira de la première plainte dans cette affaire. « Il y a une responsabilité de Lactalis dans la contamination des lots. Il y a un problème de sécurité sanitaire qui fait que ces lots ont été infectés », a expliqué Jade Dousselin, l’avocate du plaignant.

Lire l’article complet

Suivez-nous et partagez nos actualités :

Sébastien

Sébastien est le créateur et le webmaster de ce site.